À une ère où les enceintes et amplificateurs de musique hi Tech envahissent le marché, il existe une catégorie de fanatique qui sont de plus en plus nostalgique de l’époque du tourne-disque vinyle. Et bien qu’appartenant à une autre époque, ce dernier connaît un regain d’intérêt auprès de nombreux mélomanes.

Il en est de même pour le vinyle qui malgré le streaming et la consommation de musique en ligne (à travers le format MP3) se donne un nouveau souffle. Et ce que procure le son d’un vinyle sur un tourne-disque, c’est non seulement la sensation de la manipulation d’un équipement, mais aussi la qualité sonore des données pressées dans les rainures. Si le vinyle vous tente, il convient d’en apprendre plus sur le sujet. Avantages, caractéristiques et spécificités, ce billet vous dit tout.

Combien ça coute un tourne disque haut de gamme aujourd’hui ?

Sony PS-HX500 Platine vinyle Hi-Res Audio - Noir
  • Garantie Fabricant: 2 an(s)
  • Type de fichiers reconnus:Aucun
  • Connectique:USB;Audio;Phono
  • Qualité Hi-Res Audio
  • Logiciel "Hi-Res Audio Recorder"

Les caractéristiques et les spécificités d’une platine vinyle

Avant d’acquérir un tourne-disque vinyle, il convient d’avoir un certain nombre de connaissances sur les différents éléments qui le composent. On retrouve sur la plupart des modèles :

  • Un plateau : dont le rôle est d’accueillir et de permettre la lecture du disque vinyle. Il est en plus doté d’un coussin en caoutchouc et d’un bras antistatique.
  • Une aiguille ou une pointe de lecture : qui est fixée à l’intérieur d’une cartouche contenant un moteur miniature. Il s’agit de la partie du tourne-disque qui est en contact direct avec le vinyle. Et cette partie est taillée en minéral (généralement du diamant ou du saphyr).
  • Un socle : qui abrite l’ensemble des circuits internes de l’appareil ainsi leurs composantes. Le socle ainsi que l’ensemble du dispositif sont soutenus par des pieds antichocs permettant de stabiliser le disque tout au long de la lecture.
  • Un bras articulé : qui en fonction du modèle peut être soit manuel soit automatique. Sur un tourne-disque vinyle avec bras articulé manuel, vous devez d’abord lever le bras, mettre en marche le moteur afin d’assurer la rotation du disque puis le ramener doucement le bras et par ricochet l’aiguille (en saphyr ou en diamant) à l’endroit voulu. Par contre, lorsque le bras est automatique, il suffit d’insérer le vinyle et actionner la marche.

Il est également important de noter qu’on distingue deux catégories de platines vinyle. Une distinction qui s’établit essentiellement grâce aux différentes techniques de fonctionnement. En clair, il existe des tourne-disques qui fonctionnent à entrainement direct et d’autres qui sont à entrainement par courroie. Et en l’occurrence, la courroie de tourne disque est la version la plus appréciée, notamment pour sa lecture dite « douce ». La courroie de tourne disque permet également au dispositif qu’il équipe de produire des effets sonores plus légers et plus précis. Quant aux tourne-disques à entrainement direct, ils fonctionnent suivant une vitesse analogique constante ne nécessitant aucun réglage.

Quels en sont les atouts ?

Le « 33 tours » est adulé par les puristes et dissociés du CD et des autres formats numériques essentiellement pour sa sonorité chaleureuse . Une chaleur que le tourne-disque vintage doit à sa bande passante illimitée (puisqu’il s’agit d’un dispositif purement analogique). Pour faire simple, vous sentirez de toute évidence beaucoup plus de chaleur à écouter un album Johny Hallyday un dimanche sur votre platine vinyle plutôt qu’à travers vos écouteurs.

De la chaleur à la douceur, il n’y a qu’un pas. Et dans les faits, le vinyle est connu pour produire des sonorités plus douces que celles produites par le numérique. Une douceur qui s’explique principalement par des aigus savamment retirés et un mixage originel fidèlement maintenu.

Pour clore cette liste non exhaustive, sachez que d’un point de vue technique, le tourne-disque mérite l’intérêt qu’on lui porte. Dépassé de loin par les supports numériques, il ne peut prétendre à aucune forme de concurrence. Mais s’il y a une chose à laquelle le vinyle peut s’accrocher, c’est le bonheur que procure le contact avec un matériel physique.

3 critères pour bien choisir sa platine vinyle

La platine vinyle est aujourd’hui aussi bien un objet décoratif qu’une manière d’améliorer la proximité avec l’univers artistique. Alors si vous souhaitez investir dans un tourne-disque, il est important de scruter certains critères afin de faire le meilleur choix.

critère 1 : L’usage

Avant de se lancer la tête la première à la quête du meilleur constructeur et du meilleur dispositif, il est indispensable d’identifier clairement vos besoins . En gros, si vous souhaitez par exemple lire des vinyles 78 tours d’un album Johny Hallyday, dirigez-vous tout simplement vers des tourne-disques de ce format. Mais si par contre vous souhaitez inclure un brin de modernité en numérisant vos vinyles afin de les sauvegarder sur votre téléphone ou sur votre ordinateur, les platines USB sont celles qu’il convient d’acquérir.

Critère 2 : Les différentes fonctionnalités

De nos jours, les options des tourne-disques vinyle sont nombreuses. Cependant, vous pouvez également suivre la logique opposée et faire le choix du minimalisme d’origine des tourne-disques vinyle en conservant l’authenticité des traitements sonores des platines d’il y a 20 ans. En résumé, votre platine vous la voulez avec un bras articulé manuel ou automatique ? à courroie ou à entrainement direct ? avec ou sans ports USB ?

Critère 3 : Le budget

Comme avec la quasi-totalité des produits, les platines vinyle il en existe d’entrée, de milieu et haut de gamme. Pourquoi débourser jusqu’à 10 fois plus cher alors qu’une platine est une platine ? La réponse se résume en deux points. Le premier parce que les dispositifs les plus sophistiqués et les mieux élaborés sont ceux produisant un son parfait et pur . Le second point regroupe les différents suppléments de la platine. Et plus elle abrite des options et des technologies de pointe, plus elle sera coûteuse. Quoi qu’il en soit, avec un œil avisé, il est possible de dénicher un matériel avec un bon confort d’écoute pour moins de 200 euros . Ce montant peut très vite grimper lorsqu’on considère les différents critères précédemment énumérés.

Pourquoi investir dans un tourne-disque vinyle ?

À une époque où le streaming et la musique haute définition détiennent un monopole énorme, les tourne-disques vinyle peuvent sembler être passés de mode. Néanmoins, ils sont intemporels et attirent pour diverses raisons dont :

  • L’esthétique : ce n’est pas nouveau, les platines vinyles donnent un aspect « matériel » à la musique à travers un design authentique et des supports rappelant un style vintage très prisé.
  • La transmission d’un son d’enregistrement analogique : très prisés par les audiophiles. Et ce mode de diffusion octroie au vinyle une signature sonore unique.
  • Un résultat plus chaleureux qui n’a pas été altéré par le « mastering » mit en place par les studios.
  • Le contact avec la musique : qui produit plus d’émotions et de sensations qu’une consommation sur support dématérialisé.
  • La visite de vieux tubes .

La référence haute fidélité

Audio-Technica LP60XBT Platine Vinyle sans Fil À ENTRAÎNEMENT par Courroie Automatique - Noir
  • Platine vinyle Bluetooth élaborée à Tokyo, au Japon par Audio-Technica, renommé pour son équipement haute-fidélité depuis 1962
  • Profitez aussi bien d’une connexion filaire que sans fil avec la LP60XBT
  • Connectez-vous à votre enceinte ou votre casque Bluetooth dernière génération
  • Platine vinyle à entraînement par courroie, entièrement automatique à deux vitesses: 331/3 tr/min ou 45 tr/min
  • Le préamplificateur phono intégré permet de vous connecter directement à vos enceintes actives ou votre amplificateur audio