Dire Straits est un groupe de rock britannique créé par Mark et David Knopfler en 1977. Avec le bassiste John Illsley, les deux frères baptisent le groupe The Cafe Racers et tentent de vivre de leur musique. Toutefois, les débuts sont laborieux et les revenus faibles. Cette précarité financière va inspirer et forcer définitivement le changement de nom. Dire Straits émane de l’expression to be in dire straits qui s’apparente à l’expression française être fauché comme les blés.

Groupe phare des années 1980

La même année, Mark Knopfler compose Sultans of Swing qui figure sur le premier album éponyme du groupe. Cet hommage aux musiciens de bars sort à jamais le groupe londonien de l’anonymat à la faveur d’une diffusion dans l’émission Honky Tonk de Charlie Gillett. Plusieurs producteurs sont à l’écoute et manifestent immédiatement leur intérêt. Finalement, Dire Straits signe avec Phonogram qui produira cinq albums du groupe. En 1979 sort le deuxième album Communiqué.

En 1980 et 1982, le succès de Making Movies et Love over Gold est également au rendez-vous grâce aux titres Romeo and Juliet et Private Investigations.

L’histoire de la musique est truffée d’anecdotes. Saviez-vous que Tina Turner doit la relance de sa carrière à la générosité de Mark Knopfler ? A l’origine, six morceaux composaient l’album Love over Gold. Le sixième, Private Dancer, est offert à la rockeuse. Le succès est immédiat et la chanson remet Tina Turner sur le devant de la scène.

Les albums vinyles encore disponibles de Dire Straits

1985 : la consécration

1985 est une année faste pour Dire Straits. Brothers in Arms est l’album référence, écoulé à 30 millions d’exemplaires. La formation britannique place cinq singles au sommet des charts mondiaux. Le clip vidéo de Money for Nothing, avec Sting aux chœurs, est le premier à être diffusé sur MTV.

La mélodie au saxophone de Michael Brecker sur Your Latest Trick est aussi un morceau marquant de l’album grâce à l’union parfaite du rock et jazz. Influencée par le style de Pink Floyd, la chanson Brothers in Arms est un enchainement de solos de guitares justement maîtrisés dénonçant la violence de la guerre.

A l’issue d’une tournée mondiale de 248 concerts en un an, le groupe se met en pause. Le retour en studio a lieu en 1990 pour enregistrer l’album On Every Street. Incarné par le single Calling Elvis, il ne connait pas le même succès des albums précédents. Désireux de travailler sur d’autres projets, Mark Knopfler et ses musiciens se séparent officiellement en 1993.

Le tour de force de Dire Straits est d’être parvenu à trouver et fidéliser son public à l’heure du disco et du funk. Au fil des années, plusieurs musiciens ont entouré Mark Knopfler au sein de la formation. Pick Withers, Hal Lindes, Terry Williams ou encore Alan Clark ont participé au succès du groupe et ses 140 millions d’albums vendus.

Styles et influences

Dire Straits tire ses influences du blues et de la country de Bob Dylan. Pour le rock, Mark Knopfler s’est grandement inspiré de J.J. Cale, Chet Atkins et Eric Clapton. Le mélange du blues, de la country et du rock est une véritable réussite.

Bien qu’il soit gaucher, Mark Knopfler joue de la guitare comme un droitier. Avec abnégation et sans compter les heures de travail, il a développé un doigté unique en utilisant exclusivement trois doigts. Le Britannique utilise rarement un médiator (dispositif permettant de gratter et pincer les cordes).

Le saviez vous  : Grâce à sa Fender Stratocaster, il obtient à sa guise un son clair ou torturé. Sa main droite frappe les cordes avec doigts et ongles. Son talent se remarque par sa capacité à réaliser des vibratos et des bends sur deux voire trois cordes.
Fender Player Stratocaster Guitare électrique Érable 0 blanc polaire
  • Corps en aulne avec finition brillante
  • Trois joueur de micros à simple bobinage Stratocaster
  • Manche au profil "C" en forme moderne
  • 24,1 cm -radius palissandre
  • Illustrations pont tremolo avec pontets bent-steel

Un groupe à découvrir ou redécouvrir

Relater l’histoire du rock ne peut faire l’impasse sur le groupe londonien. Dire Straits a marqué le rock des années 1980 au fer rouge. Ses mélodies, ses riffs et solos de guitare ont conquis le public. A l’écoute, on comprend aisément les 140 millions d’albums vendus.

En seize ans de carrière, Dire Straits a sorti sept albums studio. Le cinquième, Brothers in Arms, sort du lot. Chaque titre offre une couleur différente. L’auditeur passe du rock au jazz en bifurquant vers le blues et la country.

On reconnait chaque chanson dès les premières notes. Money for Nothing et son célèbre riff offrent un excellent moment de rock rythmé. Brothers in Arms est une ballade subtile où Mark Knopfler est au sommet de son art.

Virtuose, Mark Knopfler est intimement lié à l’histoire du groupe. Il en est la figure emblématique. Le musicien a composé tous les titres de Dire Straits. Les amateurs de rock et de guitare seront conquis par son style et les mélodies proposées.

Replongez vous dans l’ambiance avec ce titre intemporel du groupe