Nirvana : l’ascension fulgurante

Kurt Cobain et Krist Novoselic se connaissent depuis quelques années lorsqu’ils fondent le groupe en 1987. Respectivement guitariste-chanteur et bassiste, ils s’organisent en trio en s’adjoignant les services de Chad Channing à la batterie.

Enregistré en quelques jours, Bleach paraît en 1989, sans aucune promotion. Le groupe de Seattle s’engage dans une tournée de salles quasiment vides. Ce n’est qu’en traversant l’océan que le groupe commence à faire le buzz, en Europe d’abord, puis aux États-Unis. Les ventes de l’album commencent alors à décoller. Bleach commence à battre des records de vente pour un groupe signé sur un label indépendant.

Le groupe change de batteur pendant les sessions d’enregistrement de l’album suivant. L’arrivée de Dave Grohl donne à Nirvana son line-up définitif. Maintenant signé chez Geffen, une major, le groupe publie son deuxième album, Nevermind, précédé par le single Smells Like Teen Spirit. Le succès est immédiat. L’album détrône Dangerous de Michael Jackson, ce qui désole Kurt Cobain, peu enclin à voir son groupe devenir un produit de consommation. Sur scène, le son grunge, l’attitude punk, et l’énergie explosive de Nirvana fédèrent les foules de plus en plus nombreuses.

Le 3e album, In Utero, sort en septembre 1993, directement à la première place des classements musicaux. La tournée qui suit est encore un succès. Les sessions d’enregistrements suivantes sont marquées par les défections de plus en plus fréquentes de Kurt Cobain. Le chanteur est en effet de plus en plus miné par des problèmes de dépression, auxquels s’ajoutent des excès d’alcool et de drogues.

Kurt Cobain se suicide le 5 avril 1995, mettant fin à la carrière du groupe.

Les albums du groupe Nirvana

Nevermind électrique, ou Nirvana Unplugged ?

Nombreux sont les adolescents des années 90 qui se souviennent de la claque monumentale qu’ils se sont pris à l’écoute de Nevermind, et notamment de la chanson Smells Like Teen Spirit. Cet album grunge fait la part belle aux guitares électriques saturées, et aux mélodies accrocheuses. Nevermind possède un côté pop, ce qui met à la portée de toutes les oreilles le son lourd et rugueux du groupe grunge. Ce son si particulier, violent et mélodique, donne le ton pour le rock des années 90.

Il inspirera bien d’autres artistes (comparez par exemple le riff de Just, de Radiohead, avec celui de Smells Like Teen Spirit.). Comme pour Dire Straits avant eux, MTV a joué un grand rôle dans la popularisation de Nirvana. La chaîne musicale américaine a en effet enchaîné les rotations des singles de Nevermind. Mais force est de constater que cet album n’a toujours pas pris une ride, même après près de 30 ans : sa version vinyle passe divinement bien sur un tourne disque vintage.

L’album live Nirvana Unplugged in New York est la captation de la célèbre émission de MTV, à laquelle Nirvana a participé quelques mois avant la mort de Cobain. La performance de Nirvana ce soir-là, à l’instar de celle d’Éric Clapton l’année précédente, a contribué à populariser ce format de concert intimiste. Le groupe souhaite faire plus que simplement rejouer ses morceaux en remplaçant les guitares électriques par des acoustiques.

Les 3 musiciens, agrémentés du guitariste Pat Smears (comme sur leur dernière tournée), et d’une violoncelliste, réarrangent certains de leurs morceaux. About a Girl, Come As You Are, ou encore Polly subissent ce lifting particulièrement bien réussi. Mais Nirvana joue également ce soir-là quelques reprises, dont le sublime The Man Who Sold The World de Bowie (avec une magnifique erreur dans le solo, qui donne tout son charme au morceau !). Cet album live, publié de manière posthume, demeure un testament touchant, à la fois magnifique et fragile, en marge de la carrière du groupe.

Nirvana : un son et un style uniques

Nirvana est avant tout un trio rock : une batterie, une basse, une guitare, cela suffit pour aller à l’essentiel. Les morceaux de Nirvana alternent le chaud et le froid, le soft et le hard. La guitare est souvent clean et minimaliste sur certains passages, elle sait se faire également lourde et violente, à l’instar de la voix de Kurt Cobain. Ce dernier était un compositeur inspiré aussi bien par les Beatles ou REM, auxquels il a emprunté une logique pop, que par des groupes trash comme Slayer. Guitariste moyen techniquement, il met cependant à profit ses capacités pour forger le son unique de Nirvana.

Les paroles des chansons sont en général assez obscures, mais s’inspirent du vécu du chanteur torturé. C’est un exutoire à son mal-être, et les thématiques abordées deviendront de plus en plus sombres tout au long de la carrière du groupe.

Le saviez-vous ? Smells Like Teen Spirit est une des chansons du XXe siècle les plus streamée !

Cette chanson est celle qui a contribué à la popularisation de Nirvana. Son succès était cependant assez inattendu. Smells Like Teen Spirit a atteint les sommets des classements américains et européens. Le morceau, devenu l’hymne de la génération X, a même été classé numéro un des ventes dans plusieurs pays (France, États-Unis, Belgique, Espagne…).

Le NME l’a couronnée « meilleure chanson de tous les temps » en 2014. Bien que sorti en 1991, le premier single de Nevermind est toujours très écouté. Il est même resté le morceau du XXe siècle le plus streamé jusqu’en 2018, alors dépassé par Bohemian Rhapsody de Queen (encore un morceau spécial tourne disque vintage !).

Pourquoi se (re)plonger dans la piscine de Nevermind ?

Outre l’album à la célèbre pochette – un bébé dans une piscine, appâté par un billet vert -, la discographie de Nirvana, bien que courte, représente un pan de l’histoire du rock. À l’instar de légendes comme les Beatles, Jimi Hendrix, Queen, Dire Straits ou encore Radiohead, Nirvana a révolutionné l’industrie du rock. En popularisant le grunge, en faisant sortir le rock des carcans établis, Nirvana a défoncé une porte par laquelle ont pu s’engouffrer ensuite un grand nombre d’artistes. La musique de Nirvana a fait l’histoire, mais elle est toujours actuelle : le groupe était innovant dans tous les domaines. Et puis écouter Nirvana permet aussi de se souvenir que Dave Grohl est un sacré bon batteur, en plus d’être maintenant un auteur-compositeur-guitariste-chanteur reconnu !