Qu’est-ce qu’une boîte à rythmes ?

Une boîte à rythmes est un instrument de musique contemporaine qui produit des rythmes des musiques électroniques variés : rock, classique, grange, dance. Elle peut servir aussi à jouer des sons bas, moyens, hauts. La plupart des boîtes à rythmes peuvent être préalablement programmées par leurs utilisateurs. L’originalité, c’est qu’elle permet aux mélomanes de créer leurs propres séquences musicales.

Combien ça coute une boite à rythmes ?

Histoire de la boîte à rythmes

La boîte à rythmes a marqué une rupture dans l’histoire de la musique traditionnelle. C’est entre 1930 et 1932 que s’est amorcé son ascension. Le premier instrument appelé Rhythmicon a été lancé sur le marché par Leon Theremin, projet qui a ensuite été chapeauté par Henry Cowell.

Celui-ci cherchait un instrument de musique sur lequel il pouvait jouer sa propre musique avec des rythmes originaux et colorés. Cet instrument est composé de seize rythmes différents qu’on peut jouer seul ou en groupe.

Accepté par le public en 1932, le Rhythmicon est abandonné par Cowell au profit d’instruments plus modernes. Les nouveaux modèles de boîtes à rythmes sortent sur le marché. Elles jouent des rythmes de musique programmés à l’avance d’origine latine, africaine, américaines.

En 1957, l’Américain Harry Chamberlin crée un groupe sonore à partir d’une boîte rythmée qu’il a nommé Chamberlin Rhythmate. En 1960, Raymond Scott crée le Rhythm Synthesizer et en 1963, une nouvelle boîte à rythmes provoque la surprise : le Bandito the Bongo Artist.

En 1964, les nouveaux appareils qui ont été lancés par Scott ont servi à enregistrer l’album : Soothing Sounds, for Baby. En 1959, Wurlitzer crée une boîte avec des rythmes électro-mécaniques appelés Sideman. C’est la première boîte à rythmes jamais vue auparavant. Le Sideman est original, car elle joue 12 patterns rythmiques avec des tempos variables. Le son est produit à l’aide de tubes longs et vides qui créent une dizaine de sons électroniques.

Dans les années 1960, l’inventeur Gulbransen travaille de concert avec l’entreprise de fabrication d’équipements musicaux automatiques : Seeburg Corporation. Ils ont mis sur le marché des boîtes à rythmes appelées Rhythm Prince. Plus tard, en 1964, Seeburg a créé un appareil compact avec des partitions rythmées électroniques munies d’une « matrice à diode » et d’une boîte à rythmes électronique avec des partitions pré- programmables : le Select-A-Rhythm. En 1972, Eko lance sur le marché le Compute Rhythm. C’est la première boîte à rythmes qu’il est possible de programmer à l’avance dont les fonctions plus avancées.

En 1975, Ace Tone a créé l’instrument qui succède à la longue série des Rhythm Ace : le Rhythm Producer FR-15. Il est assez puissant pour changer de rythmes rapidement. Une autre boîte à rythmes a vu le jour : le PAiA Electronics aussi Programmable, Drum Set. Lancée en 1975, elle est l’une des premières boîtes à rythmes programmables.

Le saviez vous : En 1980, la TR-808 sort sur le marché, mais elle est accueillie assez timidement par les consommateurs, car elle ne possède aucune puissance sonore numérique. Durant cette période, la TR-808 est utilisée dans les spectacles groupés de musique du genre underground, grang.

à revoir : Le documentaire sur la boite à rythmes

Roland TR-08 Rhythm Composer Drum Machine
  • La manière la plus authentique de pouvoir utiliser les légendaires BOOM et SIZZLE de la plus fameuse et influente boîte à rythmes au monde
  • La TR-08 est une réplique fidèle dans ses moindres détails à la légendaire TR-808 Roland
  • Le son, les caractéristiques et l'interface de la TR-808 originale, mais avec des fonctionnalités additionnelles actuelles
  • Un affichage LED pour une navigation facile et le contrôle fin du tempo et du SHUFFLE
  • Un séquenceur à 16 pas de 16 subdivisions chacun pour la création de patterns et roulements détaillés. Programmable via les modes classiques STEP et TAP

Fonctionnement et caractéristiques de la boîte à rythmes

La boîte à rythmes est née de l’union de deux éléments de base : un séquenceur et un générateur de sons. Le rôle du séquenceur est d’exécuter des partitions de musique scandées et séquencées. La boîte à rythmes est composée d’un ensemble de boutons qui produisent des rythmes classiques, underground, dance, pop, jazz. Chaque rythme est sous – divisé à son tour en petites mesures avec des temps différents. Que vous soyez un amateur ou un professionnel, vous avez la possibilité de choisir le niveau de percussion qui vous plaît.

Le générateur de son permet de reproduire des percussions de différents types
d’instrument : grosses caisses, caisse pâle. Il est possible de régler les sons en fonction du genre d’appareil avec lequel on joue. Les petits modèles sont rattachés aux synthétiseurs. Les sons sont généralement regroupés en « kit », c’est-à-dire qu’ils ont des thèmes de percussion identiques : batterie rock, batterie jazz, électronique, batterie percussions latines.

Comment utiliser la boîte à rythmes ?

Pour utiliser la boîte à rythmes, c’est simple. Il suffit d’appuyer durant quelques minutes sur les petits carrés qui apparaissent sur l’instrument pour créer vos propres rythmes de batterie, de guitare, de violon.

Cliquez une deuxième fois sur les carrés pour passer du style charleston par exemple à un style du même genre. De la grande caisse claire au cross-stick et de la petite basse à la contre- basse.

Vous pouvez choisir un rythme différent comme le tempo, le swing ou le rock. Appuyez sur le bouton « Préréglé » pour connaître les rythmes de batterie les plus modernes. Il est simple de passer d’un rythme à un autre en jouant par exemple de la trompette au lieu de la guitare et du piano au violon.

La boîte à rythmes a aussi une mémoire dans laquelle vous pouvez conserver vos rythmes musicaux préférés. Il vous suffit en copier l’adresse Web qui apparait dans la fenêtre de votre navigateur. Vous pouvez aussi partager votre expérience musicale avec vos amis ou votre famille.