Se choisir un bon harmonica n’est pas une mission facile. Après avoir longtemps été considéré comme un jouet pour se divertir, l’accessoire est rapidement devenu un instrument de musique à part entière. Il est aujourd’hui très prisé par les grands groupes musicaux et reste un interlocuteur privilégié des bluesmen solitaires. Mais pour les passionnés des riffs impressionnants qu’il engendre, voici les éléments à prendre en compte pour l’achat judicieux de cet instrument.

Combien ça coute un harmonica pour débuter ?

Présentation de l’instrument harmonica

L’harmonica est classé dans la catégorie des instruments à vent dont le son produit est obtenu en soufflant à travers des trous alignés sur l’une de ses tranches. Dans chacun des trous (qui peut être rond ou carré) est logé deux lamelles métalliques, l’une orientée de façon à vibrer sous l’action de l’air soufflé, et l’autre orientée dans le sens inverse pour vibrer quand on aspire l’air.

Les vibrations se traduisent tout naturellement par une tonalité accordée sur une note précise. En fonction du poids et de l’épaisseur des lamelles qui vibrent suivant des fréquences variées, les sons sont différents, pareils à des accordéons qui fonctionnent à travers le même mécanisme, l’air étant produit ici par un soufflet.

L’harmoniciste est ainsi capable de jouer plusieurs mélodies et même des accords ! Notez bien qu’un même trou d’harmonica peut produire deux différentes notes selon que l’on souffle ou aspire l’air.

Les différents types d’harmonicas

Il existe 6 types d’harmonicas : l’harmonica diatonique, le chromatique, le tremolo, celui dit « à l’octave », et enfin le chord et bass.

• Le diatonique

Il est considéré comme l’harmonica blues par excellence. Long de 10 à 12 cm, son ancienneté, sa maniabilité et ses excellentes tonalités expliquent pourquoi il est toujours prisé par les grands groupes américains. Les nouvelles techniques du rock’n’roll ont permis d’étendre son répertoire. Ainsi, n’étant pas perçu à l’origine comme un instrument du country, il l’est devenu très rapidement.

•Le chromatique

Ce modèle d’harmonica est caractérisé par une échelle chromatique complète, c’est-à-dire, qu’il possède une séquence consécutive de demi-tons. Il était couramment utilisé dans la musique jazz, funk et latino, où il a montré quelques limites d’adaptabilité. Par conséquent, l’harmonica chromatique a été progressivement repoussé et remplacé par le modèle diatonique à accordage Richter qui est plus polyvalent.

• Le trémolo

L’harmonica de type trémolo est un modèle diatonique équipé de deux rangées de trous. Disposés par paires, ceux-ci offrent approximativement la même note. L’une des deux notes étant accordée légèrement plus haute ou légèrement plus basse que l’autre. Ainsi, il est tout à fait possible de créer facilement des effets de vibrato avec un harmonica double trémolo. Le son est chaud et doux, et reste parfait pour les accompagnements.

• À l’octave

Comparable à son cousin double trémolo, l’harmonica à l’octave est une variante de l’harmonica de type diatonique qui est composé de deux rangées de trous. Sa présentation s’apparente à celle d’un harmonica double trémolo mais les sons sont très différents. Ici, les rangées sont accordées avec un écart d’octave l’une de l’autre, ce qui produit un son plus épais et ample. Par conséquent, lorsque vous jouez un Do sur un harmonica double à l’octave, vous obtenez de concert un Do plus grave et un Do plus aigu d’une octave !

Enfin, le chord et le bass sont réservés aux orchestres. Tous les deux délivrent des accords, et sont obligatoirement chromatiques.

Quelles sont les différentes tonalités de l’harmonica ?

Au nombre des différents types d’harmonicas en vente sur le marché, le diatonique de type « Blues » est le plus populaire. Les débutants devront privilégier un de ces harmonicas habituellement en tonalité de C et qui permet de jouer un large éventail de morceaux. Les modèles les plus plébiscités de cette catégorie sont le Hohner Pro Harp et les Blues Lee Oskar harpe. Rappelons que le terme «diatonique» signifie que l’instrument joue dans une gamme majeure (ou mineure). Pour cette tonalité qui est très utilisée en musique, un harmonica diatonique fait figure d’harmonica universel. Il est accordé à une tonalité particulière, par exemple en C-dur, idéal pour un exercice en solo.

Si vous souhaitez jouer dans un groupe, il voudra rassembler de différentes tonalités à travers un ensemble d’harmonicas, afin de pouvoir vous adapter au tempo des autres membres du groupe. Pour le bluegrass et le country, l’harmoniciste doit tout au moins disposer de 2 harmonicas diatoniques (un en C-dur et un autre en G-dur), nécessaires pour accompagner la plupart des morceaux joués.

Dans le rock et le blues, il convient de choisir un harmonica accordé en Fa si vous comptez jouer sur une tonalité de Do, et un équipement en Sol si vous voulez jouer en Ré, etc. le décalage observé reste de mise parce que les notes de la gamme pentatonique couramment utilisées dans le rock et le blues sont plus faciles à articuler ainsi.

Quels sont les accessoires utiles à un harmoniciste ?

Avant tout, vous aurez besoin d’un porte-harmonica pour plus de confort à la tâche si vous jouez de la guitare simultanément avec l’harmonica. L’accessoire se fixe autour du cou de sorte à maintenir l’harmonica au plus près de la bouche. Pour amplifier ou enregistrer le son de l’instrument, les micros dynamiques feront très bien l’affaire.

Outre le micro, vous pourriez aussi avoir besoin d’un amplificateur pour sonoriser votre harmonica. Les modèles d’ampli orientés blues adaptés aux guitares électriques sont à préférer.

Enfin, des produits d’entretien pour harmonica sont également disponibles afin de préserver l’état de votre harmonica et de le garder le plus longtemps possible.