Balthazar, roi-mage belge aux accents pop-rock , les albums à découvrir absolument

Balthazar, harmonie réussie entre les Flandres et la Wallonie

Originaire de Courtrai en Belgique, Balthazar est un groupe de rock alternatif fondé en 2004. Ses membres, des lycéens passionnés de musique, jouaient dans les rues. À l’origine, Balthazar comptait 3 membres : les guitaristes Maarten Devoldere et Jinte Deprez ainsi que la violoniste Patricia Vanneste.

Après un cursus en production musicale, ils sortent en 2010 leur premier album, Applause. Depuis plus de 10 ans, Balthazar impose son style unique avec des chansons en Anglais aux accents tantôt mélancoliques, tantôt pop. Véritables fous de scène, c’est en tournée à travers toute l’Europe qu’ils révèlent toute leur énergie et puisent leur inspiration pour écrire leurs prochaines chansons. Aujourd’hui, Balthazar compte 5 membres : Maarten Devoldere, Jinte Deprez, Simon Casier, Michiel Balcaen et Tijs Delbeke.

Rats et Fever, deux albums montrant l’évolution et la personnalité de la formation

Si l’album Applause a posé les bases, c’est véritablement avec leur second album, « Rats », que les membres de Balthazar vont gagner en reconnaissance. Sacré meilleur album de l’année aux Music Industry Awards de 2012, Rats recevra quelques mois plus tard son disque d’or. Les 10 chansons qui le composent témoignent d’une certaine maturité et d’une grande maîtrise avec leur sonorités vives et entetantes et la voix rauque de Maarten sur certains morceaux.

Ils n’en oublient pas pour autant leurs racines via le premier morceau, qui crée une sorte de transition entre leurs débuts et leur évolution. Si Rats incarne très bien toute la fougue des débuts du groupe, Fever montre que malgré les années, Balthazar s’est aussi adapté. Comme un caméléon musical, Fever offre des morceaux qui glissent entre plusieurs styles avec une aisance déconcertante. Pourtant, l’album marque un vrai changement et le retour de la formation après un temps consacré aux carrières solo de ses membres fondateurs.

Sand
Promo Rats
Applause

De dignes héritiers aux inspirations variées

Figure du rock alternatif belge, Balthazar a commencé en puisant son inspiration chez les grands noms de l’époque. Pour les fans du genre, impossible de ne pas penser à dEUS ou à Venus, 2 formations belges qui ont marqué les années 90/2000. S’ils sont influencés par ces artistes, ils se démarquent très vite en puisant leurs inspirations dans d’autres styles musicaux. L’une de leurs grandes forces vient d’ailleurs du violon présent dans tous leurs morceaux et qui tranche avec la formule rock classique.

Dans un premier temps très marqué par la pop et le rock, ils proposent des morceaux aux sonorités variées qui ne sont pas sans rappeler Arctics Monkeys. Mais derrière des airs aux notes de pop anglaise, ils prennent plaisir à se réinventer à chaque album en conservant une certaine unité.

Le jazz, le funk, la soul et l’électro s’invitent ainsi dans des compositions plus dansantes dans lesquels les membres du groupe aiment se lâcher. Dans une interview, ils soulignent ce désir d’oser en rappelant que « pour un groupe comme Balthazar qui existe depuis un moment, il y a toujours ce risque de finir comme l’Empire romain : gros et endormi.” Toutefois, leur principale inspiration, au delà de la musique, reste leur quotidien. Chaque opus joue alors les recueils biographiques où les membres du groupe réagissent aux réactions suscitées par leur précédent album tout en racontant les épreuves qu’ils rencontrent.

Notre coup de cœur à écouter

Balthazar, un groupe à la vision prophétique ?

Le saviez-vous ? En imaginant la pochette de leur cinquième album « Sand », les membres de Balthazar n’imaginaient pas qu’ils dépeindraient aussi bien la situation que le monde a connu avec la pandémie de Coronavirus. Mais le plus fou est que celle-ci ait été choisie bien avant la propagation du virus. La pochette de Sand immortalise une salle d’attente aux teintes grises et ternes dans lequel se tient un patient pour le moins curieux.

Assise sur une chaise, une créature hybride ayant des mains humaines et un corps d’éléphant de mer attend. Ses mains sont jointes, montrant qu’il ne peut rien faire pour accélérer les choses. À sa manière, cet éléphant de mer est l’incarnation du monde qui s’est arrêté suite à la pandémie et qui attend lentement que le temps passe. Cette idée de temps qui passe lentement est également rappelé dans le titre de l’album et dans la chanson « Hourglass », qui signifie sablier.

Pourquoi plonger sans attendre dans l’univers atypique de Balthazar ?

Balthazar, c’est à la fois des mélodies entêtantes, des voix empreintes d’un esprit de soul et une variété de styles musicaux intégrés avec brio à un style unique. Derrière une pop teintée de mélancolie, difficile de ne pas écouter en boucle ces chansons qui peuvent coller à toutes les humeurs. Le rock alternatif belge a trouvé en Balthazar une véritable mine de talents qui aime oser, se réinventer et partager. Si plusieurs années séparent parfois deux opus, le délai est pardonné car la formation offre à chaque fois le meilleur d’elle-même. À découvrir sans attendre !

Pendant que nous y sommes

Le groupe Balthazar a aussi signer la bande son de la série la Trêve sur Netflix. Si vous avez raté cette série Belge alors n’hésitez pas une seul seconde, c’est palpitant avec un jeu d’acteur bluffant. Bref nos amis Belge nous ont réalisé ici une perle cinématographique et une musique totalement envoutante.

LA TREVE Saison 1
  • Audience Rating: Tous publics